Want to view this page in English?

La plus petite des grandes tentes de la Wirtsbudenstraße renommé pour sa gastronomie.

Dès 1818, le hareng frit et mariné était populaire à l’Oktoberfest, mais jusqu’à aujourd’hui, le hareng est complètement disparu. La raison est un plat de poisson encore plus populaire :  Le Steckerlfisch, une brochette de poisson grillée, surtout de maquereau, truite ou sandre. Pas seulement le hareng est disparu, aussi le grand nombre de de stands de poissons est du passé. Mais en raison d’un manque de popularité de poisson, mais plutôt en raison de la popularité d’un stand individuel, la Fischer-Vroni.

En 1904, Josef Pravida a construit la fameuse maison à colombage avec le toit en demi-croupe et son nid de cigogne pour la première fois, mais à l’époque encore sous le nom « Fischerhütte zum Holländer » (Cabane de pêcheur chez le hollandais). Trois ans plus tard le nom Fischer-Vroni a été établi. En 1998 la tente a déménagée à sa place de ces-temps-ci dans la Wirtsbudenstraße. Le bâtiment actuel, dont la façade a essentiellement gardé son apparence originale pendant les plus de 100 années passées, date de 2006 et a été agrandi avec une galerie au-dessus l’entrée en 2011. En 2013 il a été modifié encore une fois, cette fois pour accommoder un nouvel dépôt de tonneau. A la côté sud, vous pouvez voir les poissons être grillés et aussi les acheter pour consomption dans un des jardins. Hors du menu avec un grand nombre de plats de poissons, la Fischer-Vroni offre un délice additionnel :  La bière d’Augustiner tirée des tonneaux en bois.

Pendant les dernières années, le deuxième lundi, traditionnellement le lundi des maçons a vécu une transformation radicale à la Fischer-Vroni. Aujourd’hui on y trouve la fête gay la deuxième plus grande. Soyez pas surpris, quand la tente est extraordinairement bondée ce jour-là. A part cela, le public est ici un peu plus âgé qu’ailleurs.