Want to view this page in English?

Quand on a fêté le 200ièm anniversaire de l’Oktoberfest en 2010, l’histoire des grands anniversaires du festival a obligé à le fêter d’une manière splendide. À l’époque, on a utilisé l’espace derrière la grande roue pour y construire la « Historische Wiesn » (Oktoberfest historique), pour honorer les origines du plus grand Volksfest du monde entre outre avec des courses de chevaux. Ces festivités additionnelles étaient tellement populaires, qu’ils ont été établis en tant que festival régulier sous le nom « Oide Wiesn » (vieux Oktoberfest).

Les trois aspects du nouveau concept qui ont existés dès le début sont la grande Festzelt Tradition, une tente aux musiciens et une sélection des manèges historiques. Sauf qu’en 2011, la tente aux musiciens a toujours été la Herzkasperl-Festzelt de Josef Bachmaier. Là, on retrouve des musiciens de la musique traditionnelle (Volksmusik) mais aussi de la musique traditionnelle renouvelée.

Depuis 2017 la tente est accompagnée par « Zur Schönheitskönigin » (À la reine de beauté) où on retrouve une musique souvent plus traditionnelle qu’à la Herzkasperl et aussi du cabaret. En plus, la Oide Wiesn a une tente de musée – aussi avec une vente de de bière.

La différence la plus visible entre l’Oktoberfest et la Oide Wiesn est le fait, qu’il faut payer une entrée de 3€ qui subventionne les manèges qui ne coutent que 1€ chacun. Au jour de très haute fréquentation, l’accès à la Oide Wiesn peut être suspendu. La vente de la bière s’arrête déjà à 21:30h.

Tentes

Herzkasperl-Festzelt

Au contraire au concept principal du « vieux Oktoberfest », il y a beaucoup de la musique contemporaine à la Herzkersperlzelt.

Zur Schönheitskönigin

En 2017, la Oide Wiesn a reçu une nouvelle tente avec un concept inconnu qui avait beaucoup de succès.

Festzelt Tradition

La grande tente de la Oide Wiesn offre de la musique traditionnelle sur laquelle on danse à la piste de danse.